Réaliser l’isolation des sols d’une maison en bois

Bien isoler le sol d’une maison en bois est indispensable au confort thermique, et ce, en toutes saisons. Cette opération est essentielle pour réduire la consommation énergétique, et par la même occasion, la facture de chauffage.

Isoler les sols

L’isolation des sols d’une maison en bois est utile afin de réduire la facture de chauffage. Ce type de travaux permet de limiter les déperditions de chaleur via les planchers. En effet, des études ont démontré que 7 % de la chaleur produite par le chauffage s’échappe par les sols. Dans une maison ossature bois, vous pouvez voir votre consommation d’énergie réduite de moitié ou de tiers avec une bonne isolation au sol. Bien isoler les sols de votre logement vous permet également d’éviter les problèmes de remontées d’humidité et vous garantit des économies d’énergie.

Comment isoler un sol en béton ?

Dans le cadre de la construction d’une maison en bois, il faut penser à l’isolation des sols en début de chantier. En rénovation, l’isolation du sol s’étudie au cas par cas. Le matériau d’isolation utilisé, les techniques de pose et l’épaisseur de l’isolant diffèrent en fonction de la position et de la texture du plancher (parquet, lamellé-collé, OSB…). Le support influe également sur le type d’isolant adapté (dalle béton, parpaing, etc.).

La pose d’une isolation aux sols d’une maison en bois est relativement simple. En construction, l’isolant est être directement posé sous la dalle de béton.
1. Posez un film étanche sur le sable du terre-plein afin de protéger l’isolant.
2. Disposez les plaques d’isolant prédécoupé selon l’épaisseur souhaitée sur le film.
3. Assurez l’étanchéité aux jonctions murs/sol, dans les angles et dans les points singuliers à l’aide d’un pare-vapeur.
4. Enfin, coulez le béton.

Dans le cadre de la rénovation énergétique d’une maison en bois, l’isolation des sols est nettement plus compliquée. L’isolant doit être mis en place sur la dalle en béton.
1. Disposez les panneaux d’isolant sur la dalle.
2. Placez le film plastique pour assurer l’étanchéité.
3. Mettez la chape flottante.
4. Pour finir, posez le revêtement de sols.

Comment isoler un plancher en bois ?

L’isolation du sol sur une structure en bois peut se faire par le dessus ou par le dessous. Si le plancher est démontable, il suffit de placer l’isolant entre les lambourdes. Dans le cas contraire, l’isolation d’un plancher en bois réclame plus de travaux et de temps. Il faut recouvrir le sol d’origine d’isolant et poser un nouveau plancher. Le niveau du plancher sera ainsi plus élevé. De ce fait, vous devrez également rehausser les seuils et les portes.
Découvrez cette vidéo pour en savoir plus :

## Quels isolants choisir ?
Le choix de l’isolant dépend de l’accessibilité du plancher et des travaux d’habillage éventuels à réaliser.

Les différents types d’isolants

Pour améliorer l’isolation du sol d’une maison en bois, vous avez le choix entre 5 principaux isolants :
* La laine de roche : ce matériau d’isolation écologique est apprécié pour sa résistance exceptionnelle à l’humidité et à sa longévité.
* La fibre de bois : vendu sous forme de panneaux rigides, cet isolant assure une bonne isolation thermique.
* Le polyuréthane : ce matériau est idéal pour une meilleure isolation thermique et acoustique dans le cas d’une ossature bois. Néanmoins, il produit des émanations toxiques en cas d’incendie.
* Le polystyrène PSE ou XPS : comme la laine de verre, il assure une bonne isolation d’une maison à ossature en bois et s’avère facile à travailler. En revanche, sa performance acoustique laisse à désirer.
* Le verre cellulaire : bon isolant thermique, ce matériau est aussi résistant à l’humidité. Par ailleurs, il est incombustible. Petit bémol : son prix assez élevé.

Les critères pour bien choisir l’isolant

isolation sols maison bois

L’isolation du sol d’une maison en bois se base sur la configuration du logement. La forme des isolants, leur nature et leur épaisseur varient en fonction de l’accessibilité du plancher et de la structure sur laquelle il se repose. Sur le marché, vous avez le choix entre les isolants vendus en vrac à répandre entre les lambourdes ou les isolants à plaquer, à découper et agrafer entre les lambourdes.
Voici un petit comparatif :

Isolant Conductivité thermique (U lambda) Avantages Inconvénients
Laine de roche 0,040 W/mK Résistante à l’humidité, durable x
Fibre de bois 0,038 W/mK x x
Polystyrène PSE ou XPS 0,03 W/mK Perméable à la vapeur Isolation acoustique moindre
Polyuréthane 0,02 W/mK Meilleur isolant thermique, bon isolant acoustique Provoque des émissions toxiques en cas d’incendie
Verre cellulaire 0,040W/mK Résistant à l’humidité, incombustible Couteux

Concernant l’isolation d’un mur extérieur d’une maison en bois, mieux vaut demander conseil à un expert. En neuf ou en rénovation, il est possible d’améliorer significativement la performance énergétique d’un logement avec l’aide des professionnels de l’isolation, et ce, que ce soit pour l’isolation du toit, l’isolation des murs ou encore l’isolation des combles. En revoyant le chauffage électrique ou le chauffage au gaz, les économies d’énergie sont assurées.
Pour ce qui est des sols en étage, la ouate de cellulose est parfaitement indiquée. Cet isolant est capable d’absorber les bruits aériens. Pour optimiser ses performances, n’hésitez pas à la couvrir d’un panneau de fibre de bois.

Le coût de l’isolation d’une maison en bois

isolation sols maison bois 2

L’isolation d’une maison en bois ne réclame pas de compétences particulières. Néanmoins, les professionnels de l’isolation maîtrisent mieux les techniques de pose pour assurer un résultat impeccable et dans les délais. De plus, la réfection totale ou partielle du plancher en bois et la gestion de l’humidité requièrent l’aide d’un expert. Le coût de l’intervention varie en fonction de plusieurs paramètres :
* L’ampleur des travaux ;
* Le nombre d’heures de travail ;
* L’accessibilité du plancher ;
* Le coût de l’isolation d’un plancher en bois ;
* La repose d’un plancher neuf ou d’un revêtement…

En dehors de la main d’œuvre, il faut également prendre en compte dans le devis le prix des isolants. Celui-ci varie selon :
* Les performances énergétiques de l’isolant ;
* L’épaisseur ;
* La technique de pose…

Le tarif peut augmenter en cas de travaux spécifiques. Afin de réduire le coût des travaux, il est possible de bénéficier d’aides financières. Le crédit d’impôt dans le cadre de la transition énergétique couvre 30 % du budget nécessaire. En faisant appel à un professionnel de l’isolation, vous pouvez profiter d’une Prime Énergie. Estimez le montant de la prime sur ce site. Grâce à ces deux aides, vous n’aurez à payer qu’environ 50 % du montant total des travaux.
Avant de vous lancer, mieux vaut demander un devis auprès des sociétés spécialisées dans les travaux d’isolation pour envisager un budget précis et être assuré que le travail sera effectué selon les règles de l’art. Avec cette page, vous en saurez davantage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *